Exprimez-vous! Soumettez votre article. Contactez-nous

Manger de la viande c’est nul ?

Vous aimez déguster de bons plats de viande en sauce de type boeuf bourguignon, couper une belle entrecôte bien tendre, manger un hamburger juteux, et préparer un bon poulet pour le repas du dimanche ? Je vous invite à visionner la vidéo suivante et vous souhaite, par avance un trés bon appétit …

Bon, soyons honnête, tous les producteurs de viandes, y compris les petits fermiers de votre coin ne fonctionne pas de façon aussi cruelle. Il existe encore des gens bienveillantes qui traitent leurs bêtes avec précaution … même si la finalité reste la même : la manger. J’entends déjà les personnes bien pensantes qui vont rétorquer :  » la viande que je mange et/ou les oeufs que je consomme proviennent d’un petit paysan à la campagne et les animaux sont traités différement » !

Peut-être .. et encore qu’en savez-vous réellement ? mais à vous de faire votre choix en votre âme et conscience … continuer à manger du cadavre – c’est de cela dont il s’agit non ? – en plus ce n’est même pas bon pour la santé et surtout pas indispensable du tout pour notre organisme … qui, rappellons-le une enième fois n’est pas prévu pour consommer de la viande contrairement à une forte croyance populaire ! Ou bien opter pour une alimentation plus saine, qui ne tue pas des animaux et qui évite le fameux circuit : production de céréales + un maximum d’eau + pour nourrir des bestioles qui vont ensuite dans nos assiettes … et en quantité moindre … dans la gamelle d’autres animaux !

Selon une étude ordonnée par la FAO (Food and Agriculture Organization of the United Nations) la production d’un kilo de viande de boeuf nécessite entre 13000 et 15000 litres d’eau, alors que pour la même quantité de blé, 1000 à 2000 litres d’eau sont nécessaires.
Un bon steack de boeuf fait certainement plaisir à de nombreuses personnes, mais la viande apporte de nombreux problèmes. La surconsommation présente des risques liés à la santé, mais de plus, la production de produits animaliers est très polluante. L’élevage seul représente 18 % des émissions mondiales de CO2, ce qui veut dire une contribution au réchauffement global plus forte que celle des transports.

Mais encore, 40 % de la production mondiale de céréales sert à nourrir le bétail. Les zones d’élevages étant insuffisantes, des forêts sont parfois défrichées pour répondre à la demande.

Avant tout, n’oublions pas une chose : les animaux ne nous appartiennent pas. Nous n’avons pas le droit d’en disposer, que ce soit pour notre alimentation, notre habillement, nos loisirs ou nos expériences scientifiques.

  • Niveau de consternation
  • Niveau de nullité
  • Niveau d'humour
3.3

Info Note

Notre équipe, composée de gros nuls, a longuement réfléchi pour donner des notes pertinentes à ce post selon les critères ci-dessus. Voici donc le résultat…

Sending
User Rating 0 (0 votes)
Comments Rating 0 (0 reviews)

6 commentaires

Leave a Reply

Sending